Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-02-12T16:15:07+01:00

"Connais toi, toi même"

Publié par Pasteline

Besoin de décrire mes maux avec des mots.

Jeudi 6 lors d'une randonnée en garrigues, j'ai chuté sur une roche; je me remets doucement de cette chute qui a été violente;

Heureusement que nous étions sur le chemin du retour.

J'ai malencontreusement buté contre une racine et me suis étalée de tout mon long sur une plaque de granit, tête en avant: ma main gauche étant retenue par la sangle de mon bâton, je n'ai pu m'en servir pour amortir le choc, quand à la droite elle a essayé de compenser le manque et a forcé plus que de raison; mon menton s'est écrasé sur la roche et j'ai eu une caisse de résonance dans la tête; j'ai pensé que celle ci allait éclater; j'ai été ko; allongée sur la roche, je me suis obligée à rester calme, laisser s'atténuer les coups, comprendre ce qui n'allait pas...j'étais calme. je sentais un liquide chaud couler sur ma joue: de ma main endolorie (l'autre se trouvant coincée sous mon corps), je tâtonnais mon visage, regardais mes doigts vermillon, surprise de la couleur si claire de mon sang. Avec ma langue je passais en revue une à une mes dents; solides, elles sont restées à la bonne place. rien sur le reste du visage mais un menton bien écorché. Les amis m'ont aidée à me relever, à panser mes plaies et nous sommes reparties jusqu'aux voitures pour le retour chez soi.

La nuit a été une nuit sans sommeil, la souffrance de ma main était tel que toute position me m'était à mal. J'ai fini par bander ma main et le mal de tête aidant j'ai sombré dans un sommeil sans rêve;

Le matin, j'ai pris la décision d'aller aux Urgences; mon menton méritait deux points de suture que je n'ai pas voulus faire et ma main avait une entorse et fissure au scaphoïde. Je n'arrivais pas à leur faire comprendre que ce qui m'importait était ce mal de tête, toute la partie gauche était en ébullition; je suis répartie chez moi avec mon menton en galoche, ma main sous attelle et mon mal de tête.

Encore une nuit d'un sommeil sans rêve où l'on ressort encore plus fatiguée.

Jour et nuit où j'ai vacillé entre réveil et endormissement sans rêve; un trou noir, sans fond. Je plongeais je ne sais où; tout au fond sans rien voir.

Et de nouveau une journée et une nuit où tout me parait être dans un autre univers, un univers noir et glauque.

Lundi, je repars aux Urgences; Scanner cervical; tout va bien de ce côté là; juste un décollement du cerveau dû à la résonance lors du coups. Anti inflammatoire, anti douleur;

une phrase me revient comme un leitmotiv "Connais toi, toi même"

Enfin une nuit "normal" malgré la douleur lorsque je change de position; je me réveille au petit matin avec un songe encore en mémoire; j'ai eu l'impression de le vivre

Je suis seule à l'intérieur d'un grand rocher, je marche, tout est noir, je vois une faible lueur : une femme âgée, très âgée semble monter la garde devant une pièce noir creusée dans la roche, des femmes voilées sont assises en silence, j'entre, fais le tour: je n'ai pas peur, je me vois même sourire . La gardienne me regarde, (elle est ridée, sèche), elle porte une longue robe noire et me dit; "tu n'as pas ta place ici, part" et elle m'indique une direction; Je sors du rocher, et me retrouve devant une plage immense avec une clarté, une luminosité qui reste encore au fond de moi; beaucoup de monde sur cette plage; les vagues viennent lécher le sable; l'eau est bleu; tout est beau...tout est paix

une petite fille court, devant moi, elle rit, s'éclabousse, ses longs cheveux blonds jouent et dansent en même temps que ses gestes

Derrière moi, un petit garçon, du moins je pense que c'est un petit garçon, me suit; je suis étonnée de son teint mat; il est triste

Je suis au milieu d'eux à égal distance

j'invite le petit garçon à rejoindre la petite fille et je les regarde danser dans cette eau d'un bleu azur; je leur recommande simplement la prudence; mon regard se porte toujours plus loin, au delà de l'horizon

Fin de mon rêve;

Une autre nuit , un autre rêve et toujours mon mal de tête

je suis cette fois ci dans un verte prairie, le paysage est de toute beauté; je foule l'herbe verte sous mes pieds; je suis bien; l'horizon est brillant. Je marche, je marche, je me sens bien

Fin du rêve; je me lève moins endolorie; et toujours cette citation "connais toi, toi même"

le rêve de cette nuit; rêve toujours en couleur et cette impression de le vivre, d'être sur le lieu.

je suis dans une ville, qui est une ville voisine de la mienne; je me souviens avoir acheter un bien immobilier, il y a très longtemps; j'ai envie d'aller voir ce bien et me trouve devant une devanture de magasin, devanture ancienne; porte fermée; j'ouvre et entre... une grande pièce blanche sobrement "habillée", je découvre cette pièce, elle est nette, très nette, à gauche d'autres pièces, j'ouvre, une chambre d'enfant... il dort... je referme la porte, une autre pièce, un autre enfant, plus grand... il dort...je referme la porte, une autre pièce, une chambre d'adultes, un couple dort, je les réveille et leur demande ce qu'ils font chez moi; la femme me répond que c'est comme ça, cette maison est continuellement habitée et qu'il n'est pas important d'en référer au propriétaire, là je lui demande de partir..Oui, elle partira, mais un autre couple doit venir s'y installer, alors je lui réponds qu'il en ait hors de question; c'est chez moi, et chez moi, cela sera pour toujours, il ne lui reste que peu de temps pour faire ses valises et quitter ces lieux.

Je reste dans ces lieux et regarde au dehors, il fait toujours très beau, le soleil brille et la mer est tout au loin

Fin du rêve;

journée encore un peu décousue, maux de tête moins fort mais la douleur sourde sous mon crâne.

Et cette phrase qui revient 'connais toi toi même"

Voir les commentaires

commentaires

Thérèse74 15/02/2014 17:18

Eh bien ! tu ne t'es pas râtée... fais quand même attention à toi, ne prends pas les chocs sur la tête à la légère, tu devrais voir un spécialiste, genre traumatologue et peut-être passer une irm cérébrale pour contrôler tout le cerveau et pas seulement la zone cervicale.
Est-ce que tu vas mieux maintenant ?
Bisous, bon rétablissement, donnes des nouvelles si tu veux.

Jean 14/02/2014 10:22

Bonjour
Oui, un rien et on est tout à l'envers, nous sommes une machine extraordinaire, mais si fragile... oui, il est bon de se connaitre... qui connait mieux le personnage que nous sommes ?
Courage, Amitiés
Jean

virjaja 13/02/2014 13:43

ça fait peur! heureusement que tu n'était pas partie seule!!! je le fais souvent, et j'y pense parfois à la chute...remet toi bien. gros bisous. cathy

rouergat 13/02/2014 10:08

Bonjour Pasteline
En te souhaitant un prompt rétablissement et de ne pas trop traîner de séquelles

ANTIOCHUS 13/02/2014 09:19

Prend soin de toi amie Pasteline ... bon courage ... ça va bientôt aller mieux !
Bises
Antiochus

Mahina 13/02/2014 08:50

Et bien dis moi... tu ne t'es pas ratée!!! aie aie! J'espère que tes mots de têtes s'estomperont.
Les rêves sont toujours étranges. parfois, j'aimerai en savoir la signification. ce que j'en lis sur les livres ne me conviennent pas... l'inconscient essaie de nous parler mais nous ne savons le comprendre
Prends soin de toi

nathie01300 12/02/2014 21:43

Heureusement que tu n'étais pas seule lors de ta randonnée ! Je souhaite que tu te rétablisses le plus vite possible.
C'est quand on va mal qu'on se souvient bien de ses rêves. Il y a bientôt 20 ans, je cauchemardais continuellement. J'avais regardé la signification de mes rêves et elle correspondait totalement avec ce que je vivais. J'ai beaucoup cauchemardé pendant mon enfance et cette fameuse période. J'ai encore des périodes similaires mais qui durent moins longtemps et me marquent moins. Peut-être que je commence à me connaître ( et encore ce n'est pas sûr ! )
Je te fais de gros bisous guérisseurs.

ZAZA 12/02/2014 18:57

Prends soins de toi Pasteline, les accidents arrivent souvent bêtement, j'en connais quelque chose. Pas toujours facile de se connaître intérieurement. Bises et bonne soirée. ZAZA

flipperine 12/02/2014 18:23

c'est dur de se connaître soi même c'est un long chemin à faire sur des routes bien sinueuses et parfs dangereuses mais dans la vie il faut tjs se remettre en question et j'espère que tes douleurs vont peu à peu s'estomper et que tu vas pouvoir passer des nuits bien tranquilles

Claudine /canelle 12/02/2014 18:22

Olala !!! et voilà comment tout d'un coup on perd ces amies !!!
Ce rêve est bien joli ...espoir de vie
j'espère que tout va vite rentrer dans l'ordre pour ta santé , prends bien soin de toi !!!
rhoo , j'en suis toute retournée !!!
redonne des nouvelles très vite !!
Tu dois toujours avoir mon adresse email ..
Bises Pasteline

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog