Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-02-23T19:37:53+01:00

Destin

Publié par Pasteline

Durant ma convalescence j'ai été amenée à lire un livre de Susanna Tamaro,

"Vas où ton cœur te porte".

Magnifique écriture, tout en nuance d'amour.

En résumé, une femme en fin de vie écrit à sa petite fille. Par ses 15 lettres, elle souhaite resserrer ses liens distendus par les aléas de la vie; elle lui exhorte à faire confiance au destin et à écouter son cœur.

Je vous en livre un passage.

"L'idée du destin nous vient avec l'âge...Vers soixante ans, quand la route derrière toi est plus longue que celle qui te reste, tu vois quelque chose que tu n'avais jamais vu avant: le chemin que tu as parcouru n'était pas rectiligne mais pleins de carrefours, à chaque pas il y avait une flèche qui t'indiquait une direction différente; de là partait un sentier, de là un chemin herbeux qui se perdait dans les bois. Certaines de ses déviations, tu les a prises sans même t'en apercevoir, d'autres, tu ne les a même pas vues; celles que tu as négligées, tu ne sais pas où elles t'auraient conduite, dans un endroit meilleur ou pire; tu ne le sais pas mais tu éprouves quand même des regrets. Tu aurais pu faire telle chose et tu ne l'as pas faite, tu es revenue sur tes pas au lieu d'avancer. Tu te souviens du jeu de l'oie? la vie avance à peu près de la même façon.

Dans les carrefours de ta route, tu rencontres les autres vies; les connaitre ou ne pas les connaitre, les vivre à fond ou les négliger ne dépend que du choix que tu fais en un instant: même si tu l'ignores, ta vie et celle de tes proches se jouent souvent ainsi, quand tu choisis de tourner ou de continuer tout droit...."

Et puis, quand plusieurs routes s'offriront à toi et que tu ne sauras pas laquelle choisir, n'en prend pas une au hasard, mais assieds-toi et attends. Respire profondemment, avec confiance, comme le jour où tu es venue au monde, sans te laisser distraire par rien, attends encore et encore. Ne bouge pas, tais-toi et écoute ton coeur. Puis, quand il te parlera, lève toi et VA OU IL TE PORTE.

Destin

la vie est ainsi faite que le destin est a notre portée; par peur nous refusons parfois d'aller de l'avant, préférant la sécurité en gardant des regrets tout au long d'une vie et en disant parfois "si j'avais su, si j'avais osé!".

J'entend ses paroles dites très souvent par maman; "si j'avais su!!!" Mais elle me dit souvent aussi que la peur l'a freinée, l'empêchant de vivre pleinement; ses peurs sont arrivées vers son grand âge la privant de moments délicieux qu'elle aurait pu partager. Par ses peurs, elle s'est empêchée de jouir de la vie, préférant la morosité et la plainte à la vie et l'espoir.

Elle en a pris conscience et ne cesse de me répéter de vivre ma vie pleinement; ses mots; "pense à toi, personne ne le fera à ta place"

Elle a raison, penser à soi n'est pas de l'égoïsme, c'est juste s'autoriser à s'aimer, c'est s'autoriser à être présent ici et maintenant.

En s'aimant, la vie t'aimera et t'apportera ce que tu attends sur le long chemin que tu dois parcourir.

Mon chemin commence aussi à être plus long derrière que ce qu'il n'est devant. Je compte prendre tous les sentiers qui se présentent à moi afin de n'avoir au grand âge aucun regret.

MF

Destin

Voir les commentaires

commentaires

mahina 13/03/2014 20:11

J aime beaucoup ce texte. Il m invite à lire le livre. Même si je refute le terme de destin... Les chemins que l on prend ne sont pas predefinis mais dependent de tant aleas de la vie...
Bonne soiree

virjaja 01/03/2014 12:36

c'est très juste...la dernière année de vie de maman n'a été que regrets de tout ce qu'elle n'avais pas fait tant qu'elle en avait le temps....gros bisous Pasteline. cathy

rouergat 27/02/2014 10:27

Bonjour Pasteline
Merci pour ce passage du livre de Susanna Tamaro, la vie nous mène vers des carrefours à nous de choisir la meilleure route, hélas quelques fois l'on se trompe

nathie01300 23/02/2014 21:52

Comme c'est beau et vrai. Je me reconnais dans ces écrits. J'ai agi dans ma vie avec prudence, avec lâcheté surtout, la peur de changer. Pourquoi ??? Aujourd'hui, à l'aube de mes 50 ans, j'ai osé quitté ( un peu tard ) mon mari. J'ai perdu beaucoup à cause de lui. Aujourd'hui, j'ai retrouvé la liberté, la joie de vivre. Mais je regrette de n'avoir pas agi avant pour mes enfants. Qu'ils me comprennent et me pardonnent.
Tes écrits me font du bien. On a tous nos démons.
Gros bisous, Pasteline, douce nuit.

Brigitte 23/02/2014 21:00

J'aime beaucoup ce passage... Pour ne rien regretter, penser à soi, non, ce n'est pas de l'égoîsme.... penser aussi à vivre le moment présent, pour avancer.. merci pour cet extrait que je vais partager... et certainement acheter ce livre. Merci

Pasteline 08/03/2014 20:54

heureuse que ce passage te plaise; je t'encourage à lire ce livre
ne rien regretter et vivre simplement
belle soirée

Claudine /canelle 23/02/2014 20:40

Encore une belle étude du "soi" et "être "
Je crois qu'a un moment il faut arrêter de se poser des questions et avancer tout simplement !!
Ne rien regretter car cela devait être ainsi ..ne pas donner de conseils car pour chacun et chacune le chemin de vie est diffèrent !
ET à nos enfants de se construire sans nous ...bien sur nous serons là à l'écoute ...
J'aime ton bilan final !!
Derrière est pas mal non plus , confiance !!
Bises Pasteline

Pasteline 08/03/2014 20:56

c'est vrai hier est très bien, mais le présent doit être ce que l'on attend pour n'avoir aucun regret
bises du soir

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog