Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-01-18T00:00:00+01:00

abandon

Publié par pasteline

Abandonnée!!!!
comme ce mot revient souvent dans les propos de maman et des personnes agées. La peur de l'abandon, la peur de ne plus être vu, de ne plus attirer l'attention...Et comme il résonne à mon oreille avec de plus en plus de difficultés...comment peut on penser et en arriver là à se sentir abandonné alors que la présence est constante... quel est ce cri, qui surgit peut etre du passé, comment y accéder sans se sentir coupable de ne pas etre dans ces peurs...Comment etre présent sans etre omnis présent..."ne me quitte pas! encore un moment!".
La peur de l'oublie est là, car consciente de son propre oubli...
La peur d'avoir été oublié dans son passé qui ressurgit maintenant.. la peur de l'oubli...ma présence à ses côtés la rassure t-elle ? Suis je la clé de sa peur, celle qui va ouvrir la porte et l'amener vers une journée plus paisible...
J'ai l'impression que la régression est telle que parfois elle me fait penser à un petit enfant que l'on met à la creche et qu'il faut rassurer...continuellement..."ne t'inquiète pas je vais venir te chercher...et qui au retour est tout content de voir que "l'abandon" n'est que passager...
Est ce une blessure au fond d'elle même que je ne perçois pas dans cette peur de l'abandon?
Comment lui faire  une petite place sans qu'elle envahisse mon espace..L'enfant se rassure avec un doudou, que puis je lui laisser qui lui montre que je serai toujours à ses côtés...
Comme ce monde est complexe, comme ces peurs semblent jaillirent du fond d'elle même... Peut etre jusqu'à l'acceptation de cet "abandon"....

Sujet un peu délicat mais d'actualité qui pose question. J'avais déjà écrit un article je vous
 mets le lien culpabilité 

juste un temps de réflexion... 
MF

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

ank 19/01/2010 19:54


Je viens sur ton blog par Antiochus, et j'ai souvent lu tes commentaires.
J'ai traversé ce désert arride et rocailleux que tu décrit.
Puis-je, amicalement, respectueusement et timidement, poser quelques interrogation sur ta toile ?
Le sentiment d'abandon est un des plus subjectif qui soit. N'est tu pas toi aussi abandonnée par ta "maman" quand ta mère te demande d'être " totalement" là ? Etre Ommni -présent, c'est de l'ordre
du désir fantasmé, mais si cela se réaliserait, l'autre ne serait-il pas encore plus "abandonné" , car envahit et non respecté comme individu de ce fait.
Le dilemne permanant: jusqu'où l'aide est-elle de la bien-traitance à l'autre où, à nous? Jusqu'où nous faisons nous du bien/ ou du mal (c'est un peu pareil, nous agissons !) pour nous donner bonne
conscience. Le vertige devant la fin de la vie ici-bas, et l'angoisse de la vieillesse et de la perte de nos compétences nous agresse nous aussi affreusement. En prendre notre partie est une chose,
ne pas lutter contre notre propre angoisse en essayant de combler, de supprimer celle de l'autre qui fait écho à la notre et la renforce, est fort difficile et va contre notre éduction Occidentale
et Chrétienne. Et pourtant, parfois aider les enfants, c'est ne pas être toujours là physiquement, mais rester solide (autant que faire ce peu!) et disponible à un rytme adapté, en sachant que
parfois, meme "tout" est trop peu.
Je suis prolixe et je ne voudrait pas jouer à la pédante, j'ai pas mal réfléchit à ces sujets, la vie, la mort, ce qui nous concerne tous, quoi, et j'espère ne pas t'avoir blessée en te disant en
beaucoup de mots que l'on fait de son mieux, mais que poursuivre l'idéal est trés fatiguant !
De tout coeur avec toi,
ANK


pasteline 20/01/2010 17:18


toutes les questions que tu me poses, je me les pose...je comprends que je n'arriverai pas à combler tout le vide... même dans le plein il reste toujours une place pour quelques
grains...alors...écrire me permet de relativiser...un peu..
merci d'être intervenu, et peut être à une prochaine?
Pasteline


harmonie37 18/01/2010 17:49


Les deuils que la vie amènent font ressentir cette abandon de la vie.
Le dernier deuil à faire celui de sa vie, un monde qui échappe, des enfants qu'on laisse derrière soi, la peur d'être seule pour son dernier deuil.
Peut être un ensemble de tout celà.

Gros bisous Pasteline


pasteline 18/01/2010 20:55


oui tu as raison, harmonie, faire le deuil de sa vie!!!! jusqu'à l'abandon de celle ci
bises et bonne soirée


Oo° Kri °oO 18/01/2010 15:56


Comment bien vieillir? Comment accepter la vieillesse? ...
Des questions que l'on commence à se poser vers la cinquantaine...


pasteline 18/01/2010 20:44


le dernier virage avant la ligne droite!!!!!


Thérèse 18/01/2010 13:05


Je me suis aussi posé toutes ces questions et n'ai jamais trouvé la réponse. J'ai culpabilisé et je culpabilise encore 5 ans après la disparition de maman. Est-ce que je j'ai fait tout ce qui
m'était possible ou pas assez, comment être auprès d'elle et auprès de ma famille en même temps à 500km de distance. Mon frère était à ses côtés mais je crois que ça ne lui suffisait pas, très
difficile....
bises et bonne journée


pasteline 18/01/2010 20:48


et comme ces questions sont douloureuses et sans réponses!!!
bonnes journées
dis toi que tu as fait tout ce qui t'était possible de faire...


reinette 18/01/2010 08:00


auxiliaire de vie, je rencontre souvent cette peur. elle est là en permanence. je me suis demandé si ce n'est pas la peur de l'abandon de la vie.
il ne faut pas te sentir coupable. continuer à l'accompagner du mieux que tu peux.


pasteline 18/01/2010 20:50


merci, d'être passé...malgré tout, le questionnement est là...oui je l'accompagne...du mieux que je peux


canelle56 18/01/2010 07:55


Je crois que tu as résumé toi même la chose , lui permettre de terminer tranquillement , si elle sent le bout du chemin , aide là a y arriver , quant à la peur ne cherche pas à l' expliquer , ce ne
peut qu'être une évidence, nous aurons peut être cette peur un jour ... et surtout non à la culpabilité car la personne agée comme l' enfant ressent ce malaise et de ce fait vit mal
bises et bonne journée Pasteline


pasteline 18/01/2010 20:51


comme ce mot abandon est dur à entendre!!!
bises et bonne soirée


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog