Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-09-16T00:00:00+02:00

le masque

Publié par pasteline

Toujours un masque                                                         

Que tenait la main fine et blanche.

Elle avait toujours un masque devant le visage...    

 

Vraiment le poignet                                                      HPIM2342.JPG

Qui le soutenait légèrement

Convenait à sa tâche;

Arrivait-il pourtant

Qu'il y ait un tremblement

Qu'un doigt vascille

Imperceptiblement...

En tenant le masque?

 

Pendant des années, je me suis intérrogé

Mais je n'ai jamais osé demandé.

Et puis,

J'ai commis cet impair...

J'ai regardé derrière le masque,

mais il n'y avait

Rien...

Elle n'avait pas de visage.

 

Elle était devenue

Une simple main

Tenant un masque

Avec grâce.

 

Poème d'un Anonyme

 

J'ai découvert ce poème aujourd'hui , poème d'un anonyme qui laisse pas mal de questionnement. Quelle image donnons nous de nous même? Ne nous cachons nous pas aussi derrière un masque au lieu de montrer notre vrai moi?

Osons nous nous montrer tel quel à autrui sans peur du qu'en dira t-on? sans peur d'être jugé? Car quoique on en dise, nous sommes jugés sur notre aspect, nos dires, notre être?

Ne nous perdons nous pas à être ce que l'autre veut que l'on soit? Et pourquoi pensons nous que l'autre a raison dans sa façon de voir?

Ne risquons nous pas de n'être plus qu'un être impersonnel, sans conviction propre pour que tout glisse sans que plus rien ne nous n'atteigne?

J'attends vos réponses à ce questionnement.

J'espère retrouver des copies riches en remarques. Alors à votre clavier...

MF

Voir les commentaires

commentaires

aube-miracle 04/01/2011 12:09


J'aime beaucoup ce que tu fais. Tu parles de masque, moi de mur ! Que d'énergie passée à faire semblant d'être ce que les autres attendent de nous. Nous sommes "nous", nous avons notre mission et
c'est en acceptant cela que nous évoluerons et nous réaliserons.
Bon courage,
Cordialement,
Annie.


bongo 20/09/2010 22:28


rester connecté à son être intérieur... des fois certains se perdent dans l'apparence et la frénésie de l'agir... en oubliant l'être...


pasteline 21/09/2010 19:51



c'est déjà un defi que de s'affronter et s'accepter!


belle soirée



Philibert 17/09/2010 21:07


Je dirais que si, on porte bien tous un masque. Personne ne connait notre "moi", nous montrons ce que nous voulons bien montrer. On joue aussi parfois un rôle.
On a parfois des surprises lorsque tombe le masque!
Bon weekend.


pasteline 18/09/2010 20:31



c'est se carapaçonner! une manière  de défense! ne pas se découvrir...


ou bien c'est vouloir montrer un autre visage, mais la vrai nature apparait un jour ou l'autre!


bon dimanche à venir;



bleue-Farandole 16/09/2010 20:07


Je ne sais pas utiliser les masques et la vérité de mon être se voit comme le nez au milieu de la figure comme on dit! Paradoxalement, j'aime beaucoup les masques pour me déguiser mais aussi
parcequ'ils représentent des entités que j'aimerais bien exprimer! Je ne sais pas jouer des rôles et c'est pourquoi,effectivement, je n'ai jamais vraiment e profil de l'emploi et donc, j'en viens à
être marginalisée quelque part! Et Notre Père de me dire, " tu vois bien que tu ne peux être un masque, tu es une personne dont le mystère est mien et nul autre que moi connaît ton identité. C'est
dieu, en effet, qui par sa grâce et le don de la vie de Jésus nous a délivrés de tout masque! Béni soit son Nom!
Merci de tes jolis coms! Je t'embrasse fort ma Pastou!


harmonie37 16/09/2010 18:00


Gros bisous Pasteline


harmonie37 16/09/2010 18:00


Je pense que dans la vie, on porte toujours un masque.
Par forcément par peur d'être ou du jugement.
Pour se protéger surement, cacher ses émotions pour ne pas qu'elles se retournent contre soi.
Nous ne sommes jamais exactement la même au boulot, ou dans son foyer ; devant son mari, devant son amie ou devant ses enfants. On pardonne plus rapidement à l'enfant qu'à l'adulte. Un exemple tout
simple es tu exactement la même enfermé dans ton bureau et lors d'une excursion ?
Moi non, je me sens si libre en pleine nature, mon esprit s'envole bien plus rapidement.

Peu importe le masque, je pense, l'essentiel c'est de rester fidèle à ses valeurs


jean 16/09/2010 15:19


Oui moi n'ont plus .... c'est l'hébergeur....


jean 16/09/2010 14:02


Bonjour
combien de masques aujourd'hui !!!
C'est devenu l'habitude... et pourtant aucun avantage à mon humble avis...
J'ai encore des soucis avec mon hébergeur...
Jean


pasteline 16/09/2010 15:10



bonjour, avant de répondre à  ton commentaire, je suis surprise de ne pouvoir accéder à ton site; on ne m'y autorise pas


belle journée tout de même



rouergat 16/09/2010 09:42


Bonjour Pasteline
Ton poème me transporte à Venise avec de superbes masques
Bonne journée
Amicalement


virjaja 16/09/2010 09:35


j'étais comme ça quand j'étais jeune,éduquée a etre dans le moule... mais avec l'age ça passe, et heureusement!!!! gros bisous. cathy


canelle56 16/09/2010 09:24


Et ben... que de questions ce matin , moi je me dis que bien malgré nous , le masque peut tomber brutalement , alors pourquoi ne pas être tout simplement soi face à l'autre, mais qui est l'autre?
Car face a tout un chacun ne devons nous pas nous adapter et faire comme si .. enfin vaste sujet
bises Pasteline


Le pèlerin 16/09/2010 09:22


je me dis que, pour se cacher ainsi, c'est qu'il est difficile de s'aimer, ce que l'on ne se sent pas aimé. Comment se découvrir si l'on ne sent pas estimable ? Alors, évidemment, à force de ne pas
exister, on perd toute consistance humaine. je vois un vrai drame dans ton récit.
Mais pour en venir à ton commentaire, nous avons chacun nos timidités, nos prudences, nos conformismes, nos craintes même, c'est vrai. Maintenant, on n'agit pas de la même manière avec des gens que
nous ne faisons que croiser qu'avec des proches. Plus quelqu'un est proche, et plus nous nous dévoilons. Se dévoiler serait ainsi la marque de l'affection et de l'amitié. Peut-être n'aimons-nous
pas assez ceux devant lesquels nous restons cachés.
A propos, pour s'embrasser, il faut enlever son masque. Alors je t'embrasse bien amicalement. François


ulysse 16/09/2010 06:57


fut un temps ou je me cachait derrière ce masque la peur de l'autre du monde et puis en prenant de l'age je me suis apperçus que je n'était plus moi mais un inconnu qui n'etait rien depuis je me
suis retrouvé et le regard de l'autre ne me gène pas enfin je suis moi le masque est tombé

bonne journée
bises
ulysse


Snow 16/09/2010 04:56


Allo Pasteline, j'aime trop les loups vrais pour m'en faire un masque..sourire. Il y aura toujours quelqu'un qui ne s'aime pas pour se permettre de juger l'autre. Je me suis fait une idée de cela
et que je sois moi-même ou pas, on me jugera alors, je reste moi-même, j'ai tout à gagner dans mon estime de moi.Voilà. Une belle journée! Bises


Mahina 16/09/2010 00:11


aie aie aie... cette peur de l'autre...ne pas être jugé, alors rester impassible, ne pas montrer ses émotions... cela peut se faire un temps, mais pas tout le temps! la vie nous fait "tomber le
masque", mais ce n'est pas pour cela que la peur d'être jugé s'efface...


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog