Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-05-02T12:56:01+02:00

TOI, Nanou, Ma Soeur

Publié par Pasteline

Toi, Nanou, Jeannine, Ma Sœur

Hier, je t'ai vu sur ton lit d'hôpital. Je t'ai serrée dans mes bras et nos larmes se sont mêlées, silencieusement dans un corps à corps. Nous avons eu besoin de nous tenir, de nous donner du réconfort. Le silence n'était pas pesant, c'était des mots de silence qui voulaient tout dire, tout se dire.

Pourquoi! A quoi bon une réponse... en attendons- nous une vraiment; même pas. Je tiens ta main et regarde ce corps qui se décharne. Toi si élégante, élancée, je te retrouve allongée à ne pas pouvoir tenir debout; corps si fragile, si vieilli par la maladie. Ta main ne quitte pas la mienne comme pour trouver un peu de force. J 'ai presque honte d'être en bonne santé.

IRM : devant ta crainte de cet examen, nous décidons de t'accompagner; balade à travers les couloirs, toi sur ton fauteuil roulant et nous à tes côtés. On finit par plaisanter, à savoir si on retrouvera le chemin du retour; interminable ce couloir mais il est comme une porte ouverte vers une liberté.

Quelle liberté! toi qui voulait être libre, tu vas l'être bientôt, j'espère pas dans de trop grandes souffrances.

"Qu'ai-je fait de ma vie": m'as tu dit

le paraître est si aléatoire,

Il te fallait être parfaite, sans défaut; tu nous faisais rire et on se moquait souvent de tes manies; pas un faux pli sur tes vêtements, ton visage rayonnait sous une perfection de maquillage, jamais de cheveux blancs, couleur brune unie.

Il nous arrivait d'aller pique niquer dans nos garrigues ou au bord de la mer; même là, tu osais arriver avec des pantalons blancs et chaussures de toiles blanches immaculées; Et nous on attendait la tâche, le défaut qui allait forcement arriver. Mais non, on se demandait toujours comment tu faisais pour être aussi nickel.

Mais un jour, lors d'un pique nique, quelle mouche t'a piqué à vouloir faire du cheval; j'en ris encore; toi, tout en ligne, tout en élégance monter sur un cheval... tu en avais déjà peur et te voilà après maint essai sur son dos. Au trot ça allait,.. un peu,.. ne pas sortir les pieds de l'étrier mais toi, tu n'as pas écouté et voilà le cheval au galop, tu sautes, tu plies, tu te tiens au cou du cheval, quelle chute,! ..., tu t'es relevé ..hirsute, pantalon, chemisier déchirés, genoux, coudes, visages écorchés.. je nous revois te regardant tel un extra terrestre, les yeux arrondis partagés entre le rire et la peur. j'avoue que la peur passée nous avons ri longtemps, jamais au grand jamais nous ne t'avions vu ainsi... Et toi, vexée tu t'es mis dans une colère devant nos rires! ce qui n'empêche pas d'en rire encore et encore.

Tu es l’aînée et tu as souvent supplée maman; une deuxième maman en sorte. Tu étais formidable dans ce rôle, je te le laissais volontiers, moi j'avais juste à m'occuper de mes frères (je suis la 3ième) et entre corvée de ménage et celui des jeux , je préférais les jeux.

Mais oui ma grande, même en taille tu es grande, 1m80; alors nous tes frères et sœurs on évitait d'être trop à ta portée quand tu te mettais en colère, mais qu'est ce qu'on te "chinait"!

A l'âge adulte, tu es restée notre aînée, toujours un peu inaccessible mais tout notre amour et respect est encore là; C'est sûr, on t'écoute moins, et nos discutions sont des discutions animées,.

Maintenant tu es là, si fragile sur ce lit d'hôpital, je ne sais pas combien il te reste encore de temps (si peu) mais nous allons nous souder pour t'apporter tout notre amour;

lundi, on va te raser tes beaux cheveux et opérer cette métastase au cerveau; pourras tu le supporter, tu es si faible psychologiquement, physiquement. A quoi ça sert, les métastases envahissent le reste du corps.

on essayera de revivre nos moments avant le grand départ, pourrons nous les vivre; je viens de parler avec mon autre sœur et nous avons ri de toutes nos bêtises que nous avons faites ensembles;

c'est drôle dans des moments comme cela on rit...

Ma Nanou, comme j'aimerai que d'autres rires égayent encore nos moments, mais les pleurs vont maintenant s'y mêler.

Nous serons tous là près de toi... et puis un jour on se retrouvera, c'est juste l'espoir qui nous reste, se retrouver un jour.

je t'embrasse tendrement ma Nanou

Marie

Voir les commentaires

commentaires

frere jacques 20/03/2015 12:20

Je viens de parcourir cette page d'histoire de ta vie... avec ta soeur, le cheval...
Je ne sais pas ce qu'est devenue la fin de cette histoire... mais j'en devine l'issue.
Moi aussi, je suis frappé par un cancer... et opéré depuis une année. Des hauts et des bas, chaque jour... je savoure chaque jour le fidélité de Dieu et sa compassion. Et il m'arrive de regarder mon parcours de vie... 72 années écoulées... qu'en restera--t'il à la fin. Aurais-je été un bon serviteur ? Je reste confiant dans cette grâce de Dieu qui vient combler mes manquements.
En toute amitié, bonne route, même si celle-ci peut te sembler vide, mais elle n'est jamais vide de sens. Ce que l'on a semé reste et porte aussi son fruit par la grâce toute puissante de Dieu.

Claudin/canelle 29/05/2014 09:29

Coucou Marie France
Je me permets de venir aux nouvelles et te dire qu'il faut garder espoir car beaucoup de cancers se guérissent aujourd'hui , le prix est lourd mais on y arrive , alors soutien là le plus possible pour qu'elle se batte !!
Gros bisous

Thérèse74 16/05/2014 21:28

Petite visite chez toi pour te déposer une pensée de soutien. J'espère que les espoirs persistent pour ta soeur.
bisous

jean 07/05/2014 09:24

Oui, une question qui se posera à nous "qu'ai-je fait de ma vie" ?
Que la grâce de Dieu soit avec ta sœur... lui seul peut effacer nos erreurs..
Mais quel réconfort de savoir qu'il a tout fait pour nous accueillir un jour...
Que le Psaume 23 ou 22 selon les traductions soit pour toi et pour elle une force...
Sincèrement
Jean

Pasteline 07/05/2014 12:35

Merci Jean;
J'ai relu le psaume 22; j'espère qu'il lui apportera la force d'affronter cette maladie et de s'en remettre aux mains de Dieu
je serai là pour l'accompagner, la soutenir, l'aider dans ce passage
Amitiés
Marie-France/Pasteline

rouergat 04/05/2014 10:08

Bonjour Pasteline
Ton texte est émouvant, souvent impuissant devant la maladie l'on à besoin d'avoir confiance et je te souhaite du courage

Pasteline 07/05/2014 12:33

Merci pour ce soutien; l'impuissance est là, mais il me reste de l'accompagner, de la soutenir
Pasteline

virjaja 03/05/2014 08:59

tu me fait pleurer, j'ai connu ces terribles moments avec ma maman...gros bious Pasteline, mes pensées sont avec toi et ta soeur. cathy

Pasteline 07/05/2014 12:31

merci, Cathy
dur moment que celui qui se voit partir et pour celui qui accompagne; même si on vit dans l'espoir, on ne se leurre pas, l'échéance va être là; l'accompagner c'est tout ce que je peux lui donner
bisous
Pasteline/Marie-France

flipperine 02/05/2014 23:17

c'est bouleversant

Thérèse74 02/05/2014 22:46

Bonsoir Pasteline, ton texte m'a fait couler les larmes. Tu as si bien su dire ce qu'on ressent dans ces moments terribles, quand le désarroi nous assaille et qu'on est impuissant face à la maladie. Je suis de tout coeur avec toi et je partage tes angoisses et ta douleur.
Courage à vous

Pasteline 07/05/2014 12:36

Merci de ton soutien;
oui des moments difficiles où on se sent impuissant, il faut faire face à la réalité et prendre tout le temps qui nous reste à la soutenir et parler
je t'embrasse
Marie-France/Pasteline

Claudine/canellea 02/05/2014 22:01

Bonsoir Pasteline `
Je t'embrasse très fort ...et je te souhaite beaucoup de courage pour les choses à venir
Je pense très souvent à toi et si jamais tu as besoin tu dois bien avoir gardé mon numéro de téléphone..
N'hesites pas ....
Je suis de tout coeur avec toi

Pasteline 07/05/2014 12:26

merci, Claudine de ton soutien; l'opération s'est bien passée mais une nouvelle métastase à été découverte à l'arrière du crâne; cela ne présage rien de bon, car tumeur cancéreuse au poumon et au rein, va être mise sous chimiothérapie; l'espoir est minime . J e suis le plus possible près d'elle soit par téléphone soit en allant la visiter; je t'embrasse
Marie-France

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog